• Renaissance Mythologique, l’imaginaire et les marques à l’ère digitale

     

    “Ren@issance Mythologique” est le premier essai de Thomas Jamet, paru chez François Bourin Editeur en septembre 2011, l’objectif de cet essai d’un peu moins de 200 pages est de questionner notre époque et de proposer une analyse de notre quotidien à l’heure de la révolution internet et des nouvelles technologies. Cet ouvrage a été élu “essai le plus influent de l’année” au HUB Forum 2012.

    Quelle méthodologie ?

    Ce livre prend appui sur plusieurs années d’expériences dans la communication, le numérique et les tendances et propose une grille de lecture concrète et inspirante ainsi que de nombreuses références en philosophie, théologie, sociologie, littérature ou culture, utiles pour comprendre le monde dans lequel nous vivons.

    Quel contenu ?

    Thomas Jamet réalise avec “Ren@issance Mythologique” un exercice de pop-sociologie et observe notre culture et l’évolution des techniques en les confrontant à notre imaginaire immémorial : la mythologie. Loin des idées reçues et des parti-pris, ce livre adresse de vraies questions de société et dresse des parallèles entre les mythes de toutes les civilisations et Apple, Lady Gaga, Google ou encore Facebook, fournissant ainsi des repères dans un monde complexe, permettant de mieux appréhender notre époque.

    Quelle vision propose-t-il ?

    L’ouvrage démystifie les nouvelles technologies et leur caractère anxiogène et propose une vision rassurante, concrète et originale sur notre époque, en portant une conviction : nous vivons la renaissance des mythes ancestraux, réactivés notamment par lnternet.

    Pour qui ?

    Ce livre s’adresse à un public ayant envie de comprendre ces mutations mais pas forcément expert en matière de sociologie ou de technologie.

    “Internet, téléphone mobile, jeux vidéo, réseaux sociaux : les mutations digitales ont radicalement changé notre quotidien. Le mouvement dont nous sommes aujourd’hui les témoins rappelle les grandes périodes de transition comme la Renaissance : apparition de nouveaux modes de diffusion de l’information, renouveau des échanges commerciaux et changements de représentation du monde. Mais plus que n’importe quelle autre, notre ère repose sur l’imaginaire.

    Les nouvelles technologies nous incitent en effet à retrouver instinctivement des réflexes archaïques qui ne nous ont jamais quittés et notre quotidien est rempli de résurgences des plus grands mythes : Lady Gaga recrée le personnage de la déesse-mère, Facebook le forum des civilisations antiques, les consoles de jeux Wii ou Kinect des moments de transe chamanique, tandis que l’iPad, les écrans tactiles ou encore l’étonnant réveil des vampires de Twilight nous renvoient vers notre propre animalité.

    Un exercice savoureux qui permet de tout comprendre aux tendances du moment grâce à un décryptage pop et post-moderne et de saisir que nous sommes au commencement d’une réinvention du monde qui prend sa source dans l’imaginaire collectif”

     

     

  • Table des Matières

    Préface de Michel Maffesoli : L’archaïsme revisité

    Avant-Propos : N’ayons pas peur
    Nouveaux médias, par-delà le bien et le mal / Le digital, une nouvelle réalité postmoderne / Ren@issance / Retour aux mythes / Storytellings mythologiques (Schwarzenegger et Star Wars) / Éternels retours

    Chapitre premier – Le retour aux autres
    L’universalité de la sociabilité humaine et les mythes / Le monde a toujours été virtuel / Le mythe de Tron / Google et l’économie relationnelle / Les médias digitaux, le rêve des mystiques / Facebook, le Léviathan / Twitter, la figure mythique du tragique / Foursquare, le retour du lieu mythologique

    Chapitre II – La fête archaïque
    Ambiance dionysiaque / Homo Ludens, la revanche du réel / Foules sentimentales / Transcendances postmodernes (le rock, la musique du Diable, Lady Gaga, la déesse-mère, les mèmes et le Diable, l‘anti-art et le digital)

    Chapitre III – La pulsion digitale
    Pulsion digitale, animalité et mythe / Tactile, vision et concupiscence / L’érotique du net (Pornographie et sacrifice, Extimité et nudité, Apple, le péché originel, Wikipédia, l’arbre de la connaissance, Wikileaks, le strip-tease et la mort du secret, Publicité, marques, mythes et désirs)

    Chapitre IV – L’attrait du sauvage
    La sauvagerie à l’ère digitale / Retour à l’animal / Les monstres antiques et modernes : de la Bête du Gévaudan à Ben Laden / Rites initiatiques et « digital natives » / Trois miroirs mythologiques du monstrueux : le vampire, le zombie et l’OVNI

    Conclusion : Quel avenir pour les mythes ?
    Technologie et risques / L’homme prévaudra, malgré tout / Cinq paris pour l’avenir

    Petite Bibliographie Mythologique