• 3 leçons de créativité inspirées de Queen pour réussir

    Pour les secteurs d’activité dans lesquels la créativité a une place importante, ces principes sont d’une actualité brûlante.

    https://www.huffingtonpost.fr/thomas-jamet/3-lecons-de-creativite-de-queen-pour-reussir_a_23575879/?ncid=other_twitter_cooo9wqtham&utm_campaign=share_twitter

    27 ans après sa mort, et alors qu’un film biographique lui est consacré, Freddie Mercury est une icône. Lui et son groupe Queen ont profondément bouleversé l’industrie musicale internationale. Au cœur de leur travail reposent des principes auxquels ils n’ont jamais dérogé en 20 ans de carrière. Pour les secteurs d’activité dans lesquels la créativité a une place importante, ces principes sont d’une actualité brûlante.

    Conjuguer audace et plaisir

    Queen se caractérise par le mépris absolu du format imposé, et le décline en art de travailler. Le groupe devint icône en 1975 en sortant un 45 Tour de 5 min 55 s. Inédit. La chanson se nomme Bohemian Rhapsody, c’est un opéra rock en 6 parties musicales distinctes, du jamais vu. Une vidéo promotionnelle – le mot clip n’a pas encore été inventé –est tournée, avec les effets spéciaux de l’époque. La question des formats est partout dans nos métiers. Le besoin de surprendre l’est tout autant. L’influence de l’opéra, de la danse classique sont présentes dans la scénographie de Queen. Les collaborations les plus audacieuses étaient légion, à commencer par celle avec un illustrateur de science-fiction Frank Kelly Freas, qui rend hommage à l’ouvrage Le grand livre des robots d’Asimov. Le fil conducteur de Queen est que le groupe n’en a fait qu’à sa tête. Et sa proposition créative a été suffisamment exigeante pour disrupter.

    Miser sur la matière grise

    Freddie Mercury était diplômé du Ealing Art College de Londres, le même qu’un certain David Bowie ; Roger Taylor était biologiste de formation; le bassiste John Deacon obtint le diplôme First Class Honours en électronique au prestigieux Chelsea College. C’est d’ailleurs avec un amplificateur fabriqué de ses mains, le Deacy Amp, qu’il rejoint le groupe. Brian May n’a pas à rougir puisqu’il a donné un son unique à Queen à jamais avec sa guitare manufacturée avec son père, The Red Special ; il est diplômé en Sciences Physiques de l’Imperial College de Londres. Interrompu par le succès de Queen, il soutiendra sa thèse en 2007 et obtiendra le titre de Docteur en Astrophysique.

    Appelons-la R&D, Lab, peu importe. Cet amas de matière grise est riche d’enseignements sur la diversité des recrutements. Les membres de Queen sont ce qu’on appellerait aujourd’hui des profils atypiques dans le monde du Rock. Le son Queen a une couleur tout à fait unique, et pas uniquement du fait de la voix de son chanteur. Ce son est issu d’un travail d’ingénierie réalisé par son équipe via ses instruments et ses méthodes d’enregistrement innovantes. S’entourer de profils originaux auxquels on accorde le bénéfice de la confiance pour inventer est une leçon de taille dans une industrie (les médias, la data, la pub), où l’on modèle chaque jour les paradigmes de demain. Rappelons qu’il a fallu 7 semaines de travail pour enregistrer Bohemian Rhapsody, et souvenons-nous que le talent exige également une gigantesque dose de travail.

    C’est le peuple qui fait les rois (et les reines)

    Queen fascine toujours. La comédie musicale We Will Rock You a vu défiler 6,5 millions de spectateurs en 4600 représentations. On a oublié que Queen fut porté par les fans, contre l’establishment du Rock qui dénigra le groupe à ses débuts. Des chansons comme We WillRock You, We are the Champions, sont des hommages au public qui porta le groupe contre vents et marées, et communia dans les concerts. Des messes dans des stades, encore de la nouveauté dans les formats, mais surtout des expériences qui ont marqué des générations.

    Queen était un groupe populaire, dans tous les sens du terme. Le groupe avait une relation horizontale avec le public, le faisait participer au concert, comme un seul homme. L’échange artistique et émotionnel était profond. Ni les excentricités vestimentaires et capillaires du groupe, ni l’homosexualité de Mercury ne furent un problème, à une époque où des lois conservatrices, abolies dans les années 2000, renforcèrent l’isolement des personnes LGBT en Grande-Bretagne. La sincérité de la proposition créative rencontre toujours son public à condition d’être juste. Peut-être la leçon la plus importante.

  • L’Instant Tech: Les Français de plus en plus sensibles à la protection de leurs données personnelles sur Internet / BFM Business – 27/09/2017

     

    http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/l-instant-tech-les-francais-de-plus-en-plus-sensibles-a-la-protection-de-leurs-donnees-personnelles-sur-internet-2709-985655.html

    D’après un sondage réalisé par l’institut CSA, neuf Français sur dix se disent “préoccupés par la protection des données personnelles sur Internet”, en hausse de cinq points par rapport en 2014. – On en parle avec: Thomas Jamet, directeur général d’IPG Mediabrands. – After Business, du mercredi 27 septembre 2017, présenté par Stéphanie Coleau et David Jacquot, sur BFM Business.

  • Votre ordinateur pourrait contenir de l’ADN / BFM Business – 20/07/2017

     

    L’ADN est le support physique le plus dense actuellement connu. Une technologie prometteuse, que des constructeurs explorent, pour faire face au volume des données qui ne cesse de croître. Microsoft a ainsi annoncé son intention de mettre au point, d’ici la fin de la décennie, un datacenter expolitant l’ADN comme support de stockage. – On en parle avec: Thomas Jamet, CEO de IPG Mediabrands. – Tech & Co, du jeudi 20 juillet 2017, présenté par Sébastien Couasnon, sur BFM Business.

  • Netflix dépasse les 100 millions d’abonnés: quelle stratégie à venir pour le géant du streaming ? / BFM Business – 19/07/2017

    http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/netflix-depasse-les-100-millions-d-abonnes-quelle-strategie-a-venir-pour-le-geant-du-streaming-1907-965945.html

    Le service américain de vidéo en ligne Netflix a vu son nombre d’abonnés progresser fortement au deuxième trimestre. Il a franchi pour la première fois la barre des 100 millions d’abonnés. Cette hausse, d’une ampleur inhabituelle pour un deuxième trimestre selon Netflix, vient récompenser les récents efforts du groupe, qui a beaucoup investi à l’international. Le chiffre d’affaires total du groupe s’élève quant à lui à 2,8 milliards de dollars, en hausse de 32,3% par rapport à la même période de 2016. Mais malgré la hausse du nombre d’abonnés, Netflix enregistre une perte de 13 millions de dollars à l’international au deuxième trimestre. Quelle stratégie va alors adopter le géant du streaming ? – Eléments de réponse avec: Thomas Jamet, PDG d’IPG Mediabrands. – 18h l’heure H – Interview, du mercredi 19 juillet 2017, présenté par Delphine Liou, sur BFM Business.

  • L’image du jour 30 avril : Je clique donc je suis.

    Vous avez peut être entendu cette histoire relayée par Slate.fr : une scientifique américaine – enceinte – a décidé de faire un test : cacher sa grossesse sur la toile. Tâche ardue que de disparaitre des internets… cela revient tout simplement à quitter l’ensemble des réseaux ou à ne plus utiliser les sites de paiements en ligne, et à s’éloigner de tous les signaux et données qui pourraient transmettre l’info « Je suis enceinte ». En effet, une recherche sur un site de recherche de prénom, ou une requête sur une marque de couche culotte sont autant de moyens de trahir son comportement.

    Résultat ? Cette approche de déconnexion totale (dont nous parlions dans nos Moxie Trends en début d’année) a été considéré comme un comportement suspect par les autorités ! Effectivement cette femme a, avec son comportement émis le signal d’une personne qui a quelque chose à cacher.

    Cette actualité pose la question de l’anonymat sur Internet ; l’immensité de datas que nous créons avec notre surf génère des clusters de données qui nous définissent et qui sont le terrain de chasse des marques et des géants d’internets. Les géants du Net militent d’ailleurs pour une identité unique :
    Facebook chasse les pseudonymes, Youtube rend l’identification obligatoire en nom propre pour commenter les vidéos…

    Bref, une vie totalement anonyme est de moins en moins possible sur Internet.

    C’était le sujet de ma chronique hebdo “L’Image du Jour” sur France Info le 30 avril 3014. Retrouvez-moi chaque semaine dans la matinale de Fabienne Sintès et dans l’Hyper Revue de Presse d’Olivier Emond.

    Cliquez ici pour réécouter l’émission

  • 60 secondes avec Lykke Li

    Le rituel d’entrée sur scène de Lykke Li et ses musiciens, tourné à Rock En Seine fin août, par 60 Seconds Left, les créateurs soutenus par Newcast.

    Pour la voir sur Pitchfork.tv c’est ICI

    Retrouvez toutes les minutes de 60 Seconds Left LA.